Procédure de développement d'un nouveau projet PASSERAILE Imprimer

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

 

De nombreuses villes, de nombreux groupes de parents de jeunes adultes IMC contactent l’association, suite à la lecture de notre livre de « Modélisation de la création d’une structure pour adultes IMC » pour créer un Centre de Vie PASSErAILE.

L’association a donc mis en place une procédure de développement de nouvelles implantations.

Cette procédure, liée à la réécriture du projet associatif permettra à chacun de prendre une part active à cette création tout en prenant connaissance des objectifs de notre association et de son fonctionnement

PHASE 1 : recherche de terrain

Première phase indispensable, l’opportunité du terrain est la condition essentielle de démarrage du projet

A ce stade un groupe se constitue tout naturellement autour d’une opportunité offerte par une collectivité locale, par un don,…..

Ce groupe a toute liberté d’explorer toutes les pistes pouvant mener à l’acquisition d’un terrain.

A cette phase il est organisé une rencontre de prise de contact avec ces familles pendant laquelle le document « réécriture du projet » est communiqué et commenté, en la présence du Président de PASSErAILE, de son Directeur Général et de celle de un ou deux administrateurs, sans suite nécessaire, jusqu’à l’obtention du terrain, sachant que nous restons toutefois une ressource technique ou méthodologique

Le groupe peut alors se prévaloir de notre association, après nous en avoir informé, et communique avec les instances qu’il rencontre dans le strict respect des valeurs que nous défendons et dans le cadre de la réécriture de notre projet associatif.

Il peut également faire référence à notre association dans toute présentation écrite en tant que modèle mais en gardant bien à l’esprit qu’à ce stade rien n’est encore voté et validé par notre CA. Nous pouvons, bien sur, intervenir directement pour manifester notre soutien auprès des différentes instances rencontrées (mairie, DASS, CG)

Dés que le terrain est trouvé et l’opportunité certaine (autant que possible), le groupe sollicite de notre CA la validation du projet.

PHASE 2 : Validation par notre Conseil d'Administation de ce projet en tant que projet PASSERAILE

Dès qu’un terrain est susceptible d’être acheté, le groupe de parents, vient faire une présentation au CA qui valide par un vote l’intégration de cette implantation dans le développement de l’association.

C’est à ce stade que le projet devient réellement un projet PASSErAILE.

PHASE 3 : Phase opérationnelle de la création

Nous passons en phase opérationnelle dans laquelle le Directeur Général et son équipe jouent pleinement leur rôle.

A ce titre la direction générale rédige le dossier CROSMS en collaboration avec le président de PASSErAILE pour la partie philosophie et concept, des responsables financiers pour la partie budget.

Pour la partie avant projet sommaire architectural, le directeur général travaille avec un groupe «  Archi » dans lequel les familles impliquées jouent le plus grand rôle.

Une fois les candidats architectes sélectionnés par le travail de ce groupe, l’architecte est choisi par un vote du CA entre les 2 à 3 projets présélectionnés.

Le contenu du dossier CROSMS est de fait déjà existant : il s’agit, en fait, de faire la synthèse du travail de modélisation de celui de réécriture du projet, d’y adjoindre un budget prévisionnel dérivé directement du fonctionnement de Magny et d’y adjoindre un pré projet architectural.

Le CA est tenu au courant pas à pas de l’évolution de cette écriture pour pouvoir le valider en toute connaissance de cause au final.

Le directeur général devient également l’interlocuteur privilégié des instances sur tous les aspects du dossier (prix de journée, taux d’encadrement, budgets, structures de ses équipes….)

PHASE 4 : Après l’obtention du CROSMS, Phase de développement du projet et réalisation

Des groupes plus larges sont constitués, articulés autour des familles des futurs résidents, de futurs résidants eux-mêmes et de 1 ou 2 administrateurs. Ils travaillent en étroite collaboration avec le Directeur Général sur le projet spécifique d’établissement, sur l’adaptation de notre philosophie aux conditions spécifiques de l’implantation (archi, transports, activités, etc…)

Les groupes suivants (liste non exhaustive) doivent être créés. Ils doivent être peu nombreux et constitués de 3 à 4 personnes, leur travail sera fait de réunions hors CA et Bureau en collaboration avec le Directeur Général :

  • LE GROUPE ARCHITECTURE - ACCESSIBILITE-TRANSPORT

  • LE GROUPE FINANCES

  • LE GROUPE PROJET D’ETABLISSEMENT

  • LE GROUPE FAMILLES

Le groupe familles est placé dans un rôle plus transversal de réflexion et de proposition nourrissant le travail des trois autres, des futurs résidants doivent être impliqués dans toutes les étapes de cette création.

Au final, les résultats de ce travail sont validés et votés par le CA

En conclusion il est normal que dans la phase de recherche du terrain, les démarches soient effectuées sans nécessité de validation systématique de notre CA (trop grande lourdeur, dans une phase ou la réactivité est essentielle)

Le respect de nos valeurs dans notre communication est par contre essentiel pour éviter toute incompréhension future.

Enfin, il faudra revoir ces procédures en fonction des nouvelles rèles établies par la mise en place des ARS et la disparition de la commission CROSMS.