Menu Content/Inhalt
Charte de partenariat de l'URAIMC Imprimer Envoyer

UNION REGIONALE des ASSOCIATIONS IMC d'ILE de FRANCE

(URAIMC IdF)

CHARTE de PARTENARIAT

 

Affiliées ou associées à la FFAIMC, représentée par sa présidente,

les associations qui œuvrent dans l’intérêt des enfants et adultes IMC et Polyhandicapés ainsi que de leurs familles : associations gestionnaires d’établissements,  associations représentants les personnes handicapées ou leurs parents, associations de professionnels,

expriment la volonté de créer une Union Régionale des Associations IMC de la région Ile de France, l’URAIMC IdF.

L’Union Régionale des IMC d’Ile de France représente plus de 1500 personnes IMC et polyhandicapés :

  • à chaque tranche d’âge : les nourrissons, les enfants, les adolescents, les adultes et aujourd’hui les adultes vieillissants,
  • à chaque instant de la vie : les soins, l’éducation mais aussi les loisirs et les vacances,
  • et quel que soit le choix de vie en établissement ou en milieu ordinaire

Elle emploie plus de 1000 salariés dans ses établissements et services répartis dans les 8 départements d’Ile de France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95).

SES MOTIVATIONS :

La mise en place des Agences Régionales de Santé dès 2010 et la mise en œuvre d’un nouveau cadre législatif et réglementaire du secteur sanitaire, social et médico-social, amènent naturellement les associations affiliées à la FFAIMC, signataires de la présente charte, à organiser une instance de coopération unifiée en Ile de France, l’URAIMC IdF, qui puisse œuvrer utilement au sein de cette nouvelle organisation.

En ce sens, l’URAIMC Ile de France conforte le rôle de la FFAIMC nationale au niveau régional et son rôle de représentation des intérêts des personnes IMC et polyhandicapées.

L’URAIMC IdF veut être l’ interlocuteur auprès des décideurs élus et administrations régionales.

SES BUTS :

Sur le territoire régional,

  • Promouvoir la qualité et la dimension éthique de l’accompagnement tout au long de leur vie des personnes IMC, polyhandicapées, des personnes porteuses de troubles moteurs et associés, tout en participant à l’évolution du cadre de leur accompagnement.
  • Faire reconnaitre la citoyenneté des personnes en situation d’IMC et polyhandicap dans le respect de leur histoire, de leur projet de vie et de la spécificité des conséquences de leur handicap.
  • Etre une force de proposition au sein des instances régionales, en revendiquant une place d’acteur pour accompagner et faire évoluer  la prise en charge des personnes IMC et polyhandicapées (enfants et adultes).
  • Fédérer les interventions auprès des décideurs élus et administrations régionales ; rechercher des positions communes sur les politiques territorialisées.
  • Créer une proximité géographique sur le territoire régional pour identifier, inciter, impulser et promouvoir des réponses aux besoins des personnes handicapées et leurs familles tant sur le plan quantitatif que qualitatif (épidémiologie).
  • Valoriser la place des associations signataires de parents de personnes en situation de handicap en Ile de France, et renforcer les valeurs qu’elles portent.
  • Construire une coopération active en mutualisant des expériences, en accompagnant l’innovation et en développant la formation et des outils communs.

SES VALEURS :

  • Etre au service de la personne IMC et ou polyhandicapée.
  • Défendre un management humain dans lequel le savoir faire et savoir être professionnel, les aspects financiers, le patrimoine, sont avant tout des moyens au service de la personne et de sa famille.
  • Réunir les personnes handicapées, leurs familles, les professionnels de l’IMC et du Polyhandicap pour proposer des actions tenant compte des capacités, des potentialités, des handicaps, des acquis visant à offrir un maximum d’autonomie, d’apprentissage puis la pratique d’une vie en société,  mais aussi le droit au « bonheur et à l’épanouissement.
  • Respecter les convictions de chacun : l'association s'impose une stricte neutralité en matière religieuse, philosophique et politique
  • Revendiquer et exprimer une expertise en terme de qualité d’accompagnement, que ce soit en milieu ordinaire ou en établissement, par un accompagnement individualisé, la formation professionnelle des salariés, et une ouverture vers l’extérieur par des critères d’évaluation précis.
  • Participer aux différents réseaux de soins d’Ile de France (médecine de ville, réseaux hospitaliers etc..) pour un meilleur accueil de ces personnes en milieu ordinaire.
  • Etre vigilante sur les notions de dignité, de respect, de dialogue, de droit et devoirs vis-à-vis des personnes.