Menu Content/Inhalt
Compte rendu du CVS du 4 février 2009 Imprimer Envoyer

Avant de commencer la séance, Teddy Alluse nous annonce sa démission, Valérie Montex, sa suppléante, prendra donc sa place et devient titulaire lors du prochain CVS.

1 - Les panneaux d’affichage pour les résidants

Souhait d’adapter ces panneaux aux personnes ne maîtrisant pas la lecture, pour certains il est difficile voire gênant de demander de l’aide aux autres.

Les suggestions sont les suivantes :

  • utiliser des pictogrammes
  • moyens audio-visuels (enregistrement vidéo par exemple)

Il faut réfléchir à d’autres moyens de communication afin que chacun puisse accéder à l’information.

Projet également de revoir la signalisation dans les couloirs et les ascenseurs du bâtiment.

2 - Interventions des AMP/AS dans les studios

Les AMP et AS n’attendent pas toujours la réponse du résidant avant d’entrer dans les studios, ce qui gêne les résidants. Même en l’absence du résidant, certains AMP et AS entrent dans les studios.

C’est une question d’intimité, de respect de la personne. Prendre conscience qu’il faut être vigilant. Les AMP et AS doivent être vigilants et doivent verbaliser leur présence afin de ne pas être intrusifs.

En général, si cela se produit, les résidants viennent en parler aux responsables. On organise alors des rencontres personnel/résidant, qui sont toujours l’occasion pour le résidant que sa parole soit soutenue et ainsi de s’exprimer directement auprès du professionnel. 

Les cadres de direction peuvent ainsi servir de médiateurs ou rappeler les règles à respecter quand il le faut. Ces confrontations permettent au résidant de se positionner et sont porteuses de réponse positive. Les résidants souhaitent que ces règles soient rappelées régulièrement au cours des réunions entre professionnels.

Commentaire : Pour ceux qui ne peuvent pas répondre oralement, le professionnel, bien sûr, peut rentrer dans le studio après avoir signalé sa présence. Toutefois, il peut être étudié un moyen, avec chaque résidant dans ce cas, pour qu’il puisse répondre avec les moyens qu’il a.

3 - Les levers et les toilettes

- Ceux qui se lavent seuls sont mis sous la douche, les AMP et AS vont pendant ce temps s’occuper de quelqu’un d’autre et le premier résidant peut attendre longtemps.

- Les levers tardifs sont récurrents pour certains résidants. Cela vient d’une difficulté d’organisation. Les premiers levés sont ceux qui ont des rendez-vous.

Le matin la répartition entre les professionnels est faite, mais s’il y a des professionnels absents, cela bouleverse l’organisation. Or, les résidants qui sont levés tardivement (10h 30 – 11h) prennent leur petit déjeuner de façon trop rapprochée par rapport au repas du midi. Il est à souligner que certains font le choix de se lever plus tard.

- Pour les filles qui demandent à être maquillées le matin, les AMP et AS  ont rarement le temps au moment du lever et de la toilette du matin, mais elles peuvent être maquillées un peu plus tard en fin de matinée. Il y a des jours fixes, mais il est possible de venir à l’atelier esthétique à tout moment, il suffit de le demander.

- Les ongles des résidants sont rarement coupés, il faut prendre en compte cela. La venue d’un podologue coûtant 20 euros la séance, cela n’est pas accessible à tout le monde.

4 - Les dîners

- Demande de faire des dîners dans le petit salon, comme pour le midi. Ce n’est pas possible car la répartition des professionnels n’est pas assez suffisante le soir, c’est donc impossible pour l’instant. D’autant plus que la sté Sodexo a son propre personnel avec des horaires bien définis.

Par contre il est en projet de faire un petit groupe au même étage que le réfectoire au bout du couloir, mais nous attendons la réponse de la sté Sodexo car c’est une surface supplémentaire qu’ils doivent prendre en compte.

- Les questions de quantités ne sont pas toujours résolues selon certains résidants, mais il est rappelé qu’il y a possibilité de réclamer plus, il est constaté en général que les résidants ne demandent pas malgré les quantités qui sont respectées par SODEXO.

5 - Les couchers

Certains désirent être couchés plus tard, pour certains tous les soirs, pour d’autres de façon ponctuelle. Car lorsque l’on reçoit des amis, c’est gênant de leur demander de l’aide pour se coucher.

Or, trois jours par semaine il y a un service de mis en place, des personnes qui terminent plus tard et qui animent des activités.  Mais elles ne sont pas souvent sollicitées ! La direction réfléchit actuellement sur les horaires des professionnels AMP et AS.

6 - L’atelier esthétique

Désir de soins esthétiques plus complets, épilation totale et non pas seulement le visage.

Dans le cadre du week-end, il sera proposé du temps aux AMP et AS concernées qui pourront animer cet atelier et principalement Sophie actuellement en formation qui se propose de mettre en place ce temps. Celle-ci se propose de mettre cela en place les Week-end durant lesquels on a plus de temps.

Il est rappelé que chaque jour, on peut demander à ouvrir la salle d’esthétique afin qu’en fin de matinée, on puisse se faire maquiller ou pratiquer un soin.

7 - Les activités le week-end à passeraile

- Pour ceux qui ne sont pas en sortie, certains résidants demandent de prévoir des activités. Parfois, certains résidants veulent aussi rester chez eux tranquilles sans forcément qu’il y ait une activité organisée. Pour les autres, l’équipe met en place des activités mais il est à souligner que les propositions doivent venir des résidants.

Il est à noter que pour les résidants qui n’ont pas la capacité de faire des demandes, les professionnels proposent et organisent des activités qui sont bien entendu partagées pour les résidants qui restent à Passeraile le week-end.

- En projet la location de jeux à la ludothèque de Meaux.

- Au premier étage, un espace convivial est en perspective avec un petit salon, une armoire contenant du matériel de peinture, de dessin, des jeux, chaîne hi-fi pour le Week-end. L’ouverture du nouveau bâtiment le week-end reste à discuter.

8 - Projets des appartements extérieurs

Quand auront lieu les mises en situation ?

Actuellement circulent des fiches d’évaluation pour que chaque résidant concerné dise où il en est.

Ceci est très individuel, il faut analyser la question au cas par cas. Faire une évaluation par thème : combien de temps pour les soins corporels, pour les temps de sortie, etc… ?

9 - Questions diverses

- Demande de pesée régulière  pour une résidante au régime. (voir commentaire).

- Cyber café : utilisé de façon ludique, cela va être possible le week-end.

- Le papier situé dans les toilettes des résidants concernant le suivi des selles n’est pas toujours rempli. Il faut changer la formule afin que ce soit plus discret, il pourrait être dans un classeur dans le studio du résidant. Cela dépend du résidant et selon les demandes de la famille.

- La question des transports est à l’étude. Des résidants et des parents se mobilisent pour relever les arrêts de bus adaptés. Il faut estimer les arrêts qui dans Magny ne sont pas encore accessibles, pour obtenir un bus accessible sur tout le parcours.

- Suite à la question posée par un parent, il nous est précisé que les professionnels de nuit sont au nombre de deux chaque nuit, et qu’ils ont une formation d’aides soignants ou AMP.

- A la question de la répartition du nombre de personnel affecté en FAM et en MAS : il y a 1,31% de personnel ETP par résidant pour  les 33 résidants de FAM (28 en FAM et 5 en AJ)  et 1,54% par résidant pour 12 résidants de MAS. Mme HADJADJ propose que Mr SAUZET, directeur, puisse développer cette question lors du prochain C.V.S.

- L’accueil du dimanche est insuffisant.Une permanence va être mise en place par les cadres de direction (M. Hadjadj, J. Gay et C. Pouchin) qui vont être présentes certains dimanches soirs de 17h à 20h.

- Recherche d’un dispositif pour savoir qui est absent ou qui est présent à Passeraile. Pour une question de sécurité principalement.

Commentaires : Il est rappelé que le C.V.S. permet aux personnes participant à cette réunion, d’évoquer des problématiques collectives et non individuelles. D’autres réunions sont prévues à cet effet.

LE PROCHAIN C.V.S. AURA LIEU LE MERCREDI 27 mai 2009 à 14 h 30

Mademoiselle Clémence CAYEUX                            Madame Monique HADJADJ

Présidente                                                                  Directrice adjointe