Menu Content/Inhalt
Compte rendu du CVS du 28 mai 2008 Imprimer Envoyer

1) Rappel des objets du CVS :

recueillir des avis concernant la vie quotidienne de Passeraile (vie interne, structure, tout ce qui se met en place). Il s’agit d’avis et non de prises de décision.

Présence des différents collèges : résidants, familles, salariés.

Election des membres prévue pour une période de deux ans.

2) Election du président et du vice-président

Quatre candidatures :

  • Clémence Cayeux
  • Teddy Alluse
  • Maxime Potfer
  • Frédéric Pirès

12 votants

Résultats concernant la présidence du CVS :

  • Clémence (5 voix
  • Teddy (3 voix)
  • Maxime (3 voix
  • Frédéric (1 voix)

Résultats concernant la vice présidence du CVS :

  • Teddy (3 voix)
  • Maxime (9 voix)

Clémence Cayeux est élue présidente du CVS et Maxime Potfer est élu vice président.

Il a été décidé, d’un accord commun, d’inviter les suppléants à toutes les réunions du CVS. Mais en cas de vote, seulement les 15 élus peuvent s’exprimer, éventuellement les suppléants en cas d’absence des titulaires.

3) Questions diverses

  • Problème de la nourriture 

 Qualité et quantité (surtout le soir). Trop gras, trop assaisonné… Situation préoccupante car elle peut entraîner des problèmes de santé, de surpoids…

Il faut s’adresser à la commission menu, afin de donner son avis et de faire certaines remarques.

Il s’avère difficile de changer de société, la Sodhexo étant moins coûteuse que les autres.

Le problème se situe principalement au niveau du budget alloué (1euro50) par repas : difficile de faire de la qualité avec si peu.

Passeraile prend en charge le surcoût afin d’améliorer la qualité et la quantité de la nourriture, (le budget nourriture est donc déficitaire par rapport au budget alloué par la DDASS).

La hausse des prix des produits alimentaires semble être à l’origine de la dégradation du service de la Sodhexo.

Développer (ce qui est déjà expérimenté) les petits salons repas, afin de permettre de manger au calme, de prendre son temps, peut contribuer à retrouver un peu de plaisir dans ce moment important. Aménagement plus souple, ambiance plus calme.

Garder à l’esprit que dans le domaine du collectif, il est difficile de satisfaire tout le monde.

Quelques remarques sont faites également quant à la propreté douteuse du réfectoire, quant au peu d’amabilité du personnel de cuisine, quant à la présentation des plats. Parfois les desserts sont servis alors que les plats principaux ne sont pas terminés.

  • Problème médical

L’absence de médecin et de kinésithérapeute ne semble pas trouver d’issue. Cette situation très préoccupante est rencontrée par la majorité des établissements et la DDASS ne propose aucune solution malgré nos demandes collectives. Décision de refaire un courrier au nom du CVS.

Se pose dès lors un problème de responsabilité, dans les prises de décision, dans l’administration des soins et des médicaments.

  • Le personnel

Se fidélise peu à peu, un noyau d’anciens professionnels s’est formé. Reste des intervenants de passage.

Le coût sans cesse grandissant du carburant, oblige certains professionnels à renoncer à un poste trop éloigné de leur domicile.

  • Le courrier

La poste ne veut plus assurer la relève du courrier à Passeraile.

Le facteur n’ayant plus le droit de prendre le courrier, c’est un responsable de Passeraile qui assure en ce moment la tâche.

La poste est prête à effectuer à nouveau ce service de façon payante : un coût  estimé à 600 euros environ par an.

Suggestion d’impliquer les résidants, il pourrait y avoir un responsable du courrier.

La date du prochain CVS est fixée au Mercredi 10 septembre 2008 à 14h30